Comment faire de l’impression responsable la norme et non l’exception ?

Contribution de Luis Alves Monteiro, Directeur Marketing et Stratégie Europe, Xerox Large Enterprise Operations

Au sein des entreprises, le succès d’une politique de développement durable dépend en partie des actions individuelles réalisées par les collaborateurs. Il est donc essentiel de leur donner tous les éléments leur permettant de prendre les bonnes décisions, et ainsi d’assurer le succès de votre stratégie en matière de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Généralement, la plupart des collaborateurs adhèrent massivement à cette politique et certains salariés « pro-environnement » vont même jusqu’à pousser la démarche à l’extrême. Mais entre le concept de base et les idées les plus radicales, il existe une « majorité neutre » qui n’adopte pas nécessairement une démarche responsable dans les comportements du quotidien.

Pour y remédier, il est indispensable d’informer les collaborateurs des liens de cause à effet entre leurs choix en matière d’impression et l’impact environnemental qui en découle. Une tâche ardue, voire impossible, car cela obligerait les entreprises à communiquer quotidiennement avec des centaines, voire des milliers de collaborateurs.

A moins d’avoir recours à la technologie ! En effet, des outils innovants permettent de suivre et d’analyser le comportement et les usages d’impression de nombreux utilisateurs simultanément. Le nouveau programme Xerox Greener Intelligence offre des outils et services permettant d’automatiser cette démarche éducative.

Un nouveau regard sur le développement durable

Il ne fait aucun doute que les pratiques écoresponsables au travail, telles que la diminution de la consommation de papier et la baisse énergétique, sont bénéfiques pour l’environnement. Cependant les résultats de telles pratiques dépendent de l’implication à long terme des collaborateurs. Ainsi, un changement durable nécessite un changement de comportement, mais pas uniquement. En amont, il faut impulser un nouvel d’état d’esprit où le développement durable est la norme et non l’exception.

Car il n’y a rien d’exceptionnel à être écoresponsable. Le voisin qui effectue le tri sélectif des ordures est admirable car il donne l’exemple, mais il fait encore trop souvent figure d’exception. Et beaucoup d’entreprises continuent de présenter le développement durable comme un comportement exceptionnel.

Si l’implication du collaborateur est fondée sur un objectif chiffré, ou sur une campagne de sensibilisation temporaire, il passe rapidement à autre chose. « Nous devons réduire notre volume d’impressions de 30 % »… L’objectif est atteint ? Alors, affaire classée !

Changer les mentalités

Les collaborateurs n’ont rien contre le fait d’imprimer de manière plus responsable, mais cela n’arrivera pas tant qu’ils n’intègreront pas cette démarche dans leurs habitudes quotidiennes. Le développement durable devient une habitude lorsqu’il est présenté comme un choix personnel et une motivation répétée. C’est alors qu’il se mue en comportement normal et en habitude, condition même de sa pérennité.

Xerox Greener Intelligence aide les entreprises à encourager les actions responsables au quotidien sur le lieu de travail, en s’appuyant sur le logiciel ludique PAT Print Awareness Tool et des analyses adaptées. Avec le tableau de bord individuel et les conseils personnalisés de cet outil, les objectifs et les habitudes individuelles en matière d’impression s’inscrivent dans le quotidien et deviennent des habitudes. Et les comportements responsables n’ont alors plus rien d’exceptionnel.

La démarche de Xerox fait ainsi écho à la Conférence sur le Climat à Paris, ou COP21, qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre 2015. Pour la première fois en plus de 20 ans de négociations aux Nations Unies, la COP21 essayera d’aboutir à un accord universel juridiquement contraignant sur le climat, ayant pour but de maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C.

Xerox Corporation participe au débat mondial sur le climat et s’est déjà engagée aux côtés du président des Etats-Unis Barack Obama en signant une charte d’engagement à la Maison Blanche, renforçant ainsi son engagement pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de ses activités à travers le monde. Entre 2003 et 2012, Xerox a par exemple diminué ses émissions de GES de -42% et sa consommation d’énergie de -31%. Retrouvez plus de détail sur l’engagement de protection du climat en cliquant ici ou en allant sur la page dédiée à la protection de l’environnement sur le site internet de Xerox : http://www.xerox.fr/about-xerox/environment/carbon-footprint/frfr.html

SOURCE : http://passerellesdigitales.blogs.xerox.com